Acceuil

Economie


Développement local: le Conseil régional du Béré lance un ensemble de chantiers pour un mieux-être des populations


© Abidjan.net : par Ivoire-Presse
Karamoko Abdel Kader, pdt du Conseil régional du BERE)
Développement local : Le Conseil régional du Béré lance un ensemble de chantiers pour un mieux-être des populations



Créer les conditions d’un mieux-être de ses populations est l’objectif que s’est assigné le Président du Conseil régional du Béré. Ainsi plusieurs projets ont été conçus dont une bonne partie lancée afin de résorber le problème d’emploi des jeunes. Il s’agit notamment de projets dans le domaine agricole et de l’élevage.
Aussi prévoit le Conseil régional d’encourager les jeunes à l’entreprenariat en créant les conditions économiques d’une telle initiative. Selon le président du Conseil régional du Béré, Karamoko Abdel Kader, le recul de la pauvreté passe inexorablement par la mise en place de stratégies sectorielles de développement, de soutien à l’entreprenariat social, la construction, la réhabilitation, l’aménagement, l’équipement d’infrastructures diverses, le pilotage et le financement des projets.
La promotion du genre occupe également une place importante dans le programme du Conseil régional. Des campagnes de sensibilisation à la scolarisation de la jeune fille sont réalisées. Ce qui a eu pour résultat l’accroissement de l’effectif des filles au primaire. Tout développement étant conditionné par la paix, Karamoko Abdel Kader et son équipe ont fait de la cohésion et l’union au sein des populations un pilier du programme du Conseil régional. « Je veux faire de la diversité plurielle du Béré un atout majeur », a expliqué Karamoko Abdel Kader.
Il est néanmoins important de faire observer que les moyens dont dispose le Conseil régional pour le développement de la Région du Béré ne sont pas à la hauteur de ses ambitions, a tenu à indiquer l’Elu. La qualité et l’efficacité du développement social d’une Région s’appréciant à travers l’organisation, l’opérationnalisation des campagnes de sensibilisation, de restitution et de communication des actions engagées au profit des populations, le Conseil régional du Béré a décidé de faire de cette option la rampe de lancement de sa stratégie de développement.
Cette volonté du Conseil régional bute sur un ensemble de problèmes. Notamment la lenteur dans le traitement des dossiers au niveau de la Direction des Marchés Publics et le long délai pour la validation des contrats. Mais le problème majeur de cette région reste celui lié aux infrastructures routières. En effet, La localité de Mankono est le seul chef lieu de Région en Côte d’Ivoire auquel l’on accède venant du Nord (Dianra), du Sud ( Zuénoula), de l’Est (Séguéla) et de l’Ouest (Tiéningboué) que par la piste. « Depuis cinquante ans, nous formulons la seule et même requête en vain : le bitumage de l’axe Tiéningboué-Mankono-Séguéla long de 120 km », a déploré le président du Conseil régional Karamoko Abdel Kader.
La Région du Béré regorge de richesses multiformes. Elles sont minières, agricoles, artisanales et touristiques.
Au titre des ressources minières, des métaux précieux tels que l’or, le diamant, le nickel, le cuivre, sont répertoriés par la carte métallogénique publiée par la Société des Mines (SODEMI). Quant aux potentialités agricoles, les études réalisées par les Ministères de l’Agriculture et de la Production Animale et des Ressources halieutiques ont révélé les cultures de l’anacarde, le coton, le riz, l’igname, les produits maraîchers, et la pratique de l’élevage et la pisciculture comme offres agricoles d’envergure de cette Région.
Au plan touristique et artisanal, la Région du Béré regorge de curiosités qui ne demandent qu’à être redynamisées et valorisées, a expliqué le président du Conseil régional.